La perte d’un proche est toujours un moment douloureux. Il se peut que le défunt ait rédigé une description du déroulement de ses funérailles ou ait souscrit un contrat obsèques. Si ce n’est pas le cas, plusieurs choix s’offrent aux proches du défunt : cimetière, sépulture, cercueil, type de cérémonie, inhumation ou crémation, etc. De nombreuses agences de pompes funèbres peuvent vous accompagner afin que vous puissiez découvrir toutes les solutions disponibles qui s’offrent à vous. Ainsi, vous pourrez trouver la solution la plus adaptée, une solution qui ressemblera le mieux à votre proche. Les frais d’obsèques peuvent aussi être prélevés sur le compte bancaire du défunt si ses comptes le permettent. Focus sur l’organisation des funérailles à Châlet.  

Faire appel à une agence de pompes funèbres pour l’organisation des funérailles

L’objectif de faire appel à une agence de pompes funèbres est d’accompagner les proches du défunt dans l’organisation des funérailles. À cet effet, l’agence sera alors chargée de réaliser les prestations obligatoires. Parmi ces prestations se trouvent le transport du corps du défunt, la fourniture d’une urne cinéraire et d’un cercueil, la mise en bière, la toilette mortuaire ainsi que la réalisation des procédures administratives qui sont essentielles. L’agence de pompes funèbres peut aussi aider les proches du défunt dans des tâches ayant un lien avec l’organisation des funérailles comme la conception de faire-part, la location de la chambre funéraire ou la préparation de la cérémonie en général. Quelques préparatifs sont nécessaires lors du décès d’une personne proche. C’est pour cette raison qu’il serait plus judicieux de faire appel à une agence de pompes funèbres car durant ces moments, vous ne pouvez pas vous empêcher d’être submergé par les émotions. Outre ces tâches, certaines agences apportent même un soutien psychologique aux proches du défunt et les assistent tout au long des funérailles. Vous êtes à la recherche d’une agence de pompes funèbres pour des funérailles à Châtelet ? Suivez ce lien pour d’autres informations supplémentaires.

Les critères de choix d’une agence de pompes funèbres

Lors du choix d’une agence de pompes funèbres pour l’organisation des funérailles à Châtelet, certains critères devront être considérés. Deux types de prestations sont proposées par les agences de pompes funèbres. Dans les 6 jours qui suivent le décès, vous devez procéder à l’inhumation ou à la crémation, ce qui peut être pris en charge par l’agence. Avant de choisir une agence de pompes funèbres, il vous faudra comparer les coûts. Parmi les points qui devront être considérés se trouve le prix du cercueil, le tarif de la prestation, le montant des frais de gestion, le transport du corps, les frais pour une inhumation, un rapatriement ou une crémation. Pour comparer les tarifs, vous pouvez utiliser les comparateurs en ligne. Selon la loi, il faut savoir que les agences de pompes funèbres sont obligées de vous présenter un devis avant. Les détails des prestations ainsi que leur coût devront figurer sur le devis. Aussi, demander un devis devra toujours être gratuit.

Le recueil en chambre funéraire

Appelée aussi funérarium, la chambre funéraire est un lieu qui a été créé pour présenter le défunt en dehors de son domicile ou du domicile de ses proches. Dans la chambre funéraire, le défunt est alors accueilli durant quelques jours précédant les obsèques dès sa sortie du domicile familial, du centre hospitalier ou de tout autre lieu où le décès est survenu. Dans ces lieux, le silence et le calme sont garantis afin de permettre le recueil et la prière. Les professionnels du domaine comme les agences de pompes funèbres peuvent recréer un environnement personnalisé ayant pour objectif de restituer l’identité du défunt avec des musiques personnalisées, des vidéos, des objets ou des photos.

L’inhumation ou la crémation

Deux types d’obsèques sont possibles sur le territoire français : l’inhumation et la crémation. Certaines confessions proscrivent en revanche la crémation, comme pour le cas des musulmans ou des juifs. Les personnes qui se chargent d’organiser les obsèques suivent en général les volontés du défunt si ce dernier les a exprimées. Si ce n’est pas le cas, les organisateurs des funérailles suivront le choix des proches du défunt, un choix basé sur des traditions familiales ou sur des croyances personnelles. L’inhumation, appelée aussi enterrement est un acte qui consiste à mettre en terre le corps du défunt. Il sera alors nécessaire de posséder une concession dans un cimetière par exemple pour la sépulture. La concession peut être concédée pour une durée que la commune déterminera. Vous avez le choix entre le caveau ou la pleine terre. Le caveau peut accueillir plusieurs cercueils et il est plus stable. Sur la sépulture, vous pouvez poser un monument dans les deux cas. La cérémonie religieuse est en général célébrée à l’église. Pour le cas de la cérémonie civile, il pourra se célébrer en funérarium avec un représentant du culte. Il est même possible de célébrer la cérémonie en cimetière. Certaines religions interdisent la crémation à leurs fidèles. Pour les autres confessions, la crémation est de plus en plus fréquent sur le territoire français, que ce soit pour des raisons écologiques, éthiques ou morales. Dans ce cas, la cérémonie aura lieu au crématorium. Vient ensuite la crémation du cercueil. Une urne funéraire vous sera remise après, une urne qui contiendra les cendres du défunt. Pour les cendres, les proches du défunt ont le choix pour sa destination : les disperses dans le jardin du souvenir, déposer l’urne en columbarium, inhumer l’urne dans un columbarium individuel ou dans un monument cinéraire, sceller l’urne sur un monument existant où les disperser en pleine nature dans un endroit que le défunt apprécie particulièrement.

Choisir entre une cérémonie civile ou une cérémonie religieuse

Pour la société, elle a besoin de marquer le passage d’une personne de la vie à la mort quel que soit l’origine du défunt, ses cultures et sa religion. Le cérémonial est différent d’une culture à une autre mais le but reste toujours le même : marquer la séparation et matérialiser le décès à travers un rituel en rendant hommage au proche disparu. La cérémonie civile, la cérémonie catholique, la cérémonie musulmane et la cérémonie juive sont les plus fréquentes en France. Pour les proches qui recherchent un hommage à l’image de la vie du défunt, ils choisissent en général une cérémonie civile qui est plus adaptée et qui peut être davantage personnalisée. Les proches pourront orchestrer et préparer la cérémonie eux-mêmes ou en faisant appel à des professionnels du domaine comme des agences de pompes funèbres. Dans ce cas, certaines options pourraient alors correspondre aux souhaits de la famille ainsi que sur le déroulement des étapes clés de la cérémonie. En général, une cérémonie civile se déroule en 4 étapes bien distinctes : l’accueil, l’évocation, l’hommage et la séparation. L’accueil est une présentation de la personne décédée à l’assemblée ainsi que le rappel du lien qui a uni le défunt aux personnes présentes. Durant l’évocation, les moments qui ont marqué la vie du défunt, ses valeurs et son histoire sont évoqués. L’hommage est un moment de silence mais peut aussi servir de temps d’écoute des musiques, des discours prononcés ou de la lecture de texte. La séparation est un geste d’adieu mais aussi un signe d’hommage au défunt. La cérémonie catholique, juive et musulmane possèdent aussi ses propres caractéristiques.