De nombreuses questions se posent lorsqu’on a perdu un être cher. Vous pouvez être responsable de la préparation de l’enterrement. Cette période peut être très difficile, surtout si vous êtes débutant dans la planification des funérailles. C’est compréhensible. Il est important de trouver des réponses aux différentes questions que vous vous posez.

Annoncer la mort à ses proches

En cas de décès, l’organisation des obsèques loiret est confiée à un salon funéraire. Cela nécessite le consentement de la personne responsable des funérailles. Il y a deux façons de laisser le cadavre dans l’au-delà : l’enterrement et la crémation. Quelle que soit l’option, la loi française prévoit un délai minimum de 24 heures entre le décès et l’inhumation.

 La durée maximale est de 6 jours (hors dimanche et jours fériés). Les inhumations sont effectuées en moyenne 3 ou 4 jours après le décès. Pendant ce temps, différentes phases sont réalisées. Pour commencer, il faut annoncer le décès à ses proches. C’est un moment douloureux et inévitable… Il faut travailler avec une grande intelligence et tenir compte de la proximité de la personne disparue. Préférez les rencontres en face à face avec des compagnons proches.

Lorsqu’il n’y a pas d’autre choix que d’annoncer la nouvelle par téléphone, il est préférable de s’assurer que la personne ne conduit pas une voiture ou ne se livre pas à d’autres activités dangereuses. Enfin, il peut être judicieux d’attendre que la date et le lieu des obsèques eure et loir soient confirmés pour faire connaître le décès au mieux. Vous pouvez trouver des pompes funèbres à Caton pour vous aider pendant l’organisation des funérailles.

Demander le certificat de décès

Si une personne est morte à son domicile ou ailleurs, le médecin doit d’abord annoncer le décès (avec un certificat médical de décès). Si le décès est survenu dans un hôpital ou une maison de retraite, la réalisation du certificat médical sera à la charge de l’établissement.

Puis, vous allez demander le certificat auprès de la mairie. Pour ce faire, l’acte de décès doit être demandé à la commune dans les 24 heures (hors dimanche et jours fériés). En plus du certificat médical de décès, vous aurez besoin du livret de famille, de la carte d’identité et de la carte d’identité du défunt.

Puisque certains directeurs de pompes funèbres Caton peuvent le faire pour vous moyennant des frais. Plusieurs copies de l’acte de décès doivent être délivrées. Plusieurs organisations, le cas échéant, vous demanderont :

  • Assureur responsable de l’assurance obsèques
  • Caisse de pension (pension de survie)
  • Substitution
  • Impot
  • Banques
  • des échanges
  • Patrons
  • Sécurité sociale / CAF

Tenir compte du funérarium

Les services funéraires reposent sur un principe de base : le respect de la volonté du défunt. A défaut de document écrit, il appartient à ses proches de se conformer à ces volontés. Le délai entre le décès et l’inhumation (en moyenne 3 à 4 jours) permet d’exprimer ces dernières volontés avec l’entreprise de funéraire, qui se charge en premier lieu du portage du cadavre. Il peut être entreposé dans une pièce mortuaire (gratuit dans un hôpital public) dans une chambre de funéraire (par l’entreprise des pompes funèbres).

 Le salon funéraire, également connu sous le nom funérarium, offre aux proches la possibilité de visiter le défunt pendant une journée ou plus et de faire son deuil en sa présence jusqu’aux funérailles. Pendant ce temps, les membres de la famille peuvent travailler avec le conseiller funéraire pour planifier les détails des funérailles.

Depuis 1993, les familles peuvent choisir librement leur sépulture. Il sera votre interlocuteur pour l’organisation des obsèques, la gestion des démarches administratives et l’ensemble des prestations pour vous apaiser en ces temps difficiles.