Parce qu’elle permet d’honorer un défunt, mais aussi de distinguer sa sépulture des autres sépultures alentour, la matière d’une plaque funéraire ne peut pas être considérée comme un écriteau quelconque. Apposée sur la porte de l’alvéole du columbarium ou sur la pierre tombale, elle représente un espace de liberté pour les proches du défunt qui expriment leur attachement à ce dernier et leur regret de le savoir parti. Comment faire une plaque funéraire pour un hommage mérité ? 

Choisir le matériau adapté pour la plaque funéraire

Plusieurs matériaux peuvent servir à faire une plaque funéraire. Le choix de l’un ou de l’autre dépend des préférences de la famille, mais surtout de la personnalité du défunt. Aussi, pour choisir la matière d’une plaque funéraire, les centres d’intérêt personnels ou professionnels du de cujus, ou sa dernière volonté entrent aussi en ligne de compte. Dans tous les cas, étant donné que la plaque funéraire est censée résister au temps, aux intempéries et à la végétation, elle doit être d’une certaine qualité. 

Si certains spécialistes en la matière comme Le Coq Funéraire offrent la possibilité de créer un design personnalisé à l’aide de certains outils, le granit reste le matériau le plus prisé. Cette préférence est sans doute due à sa remarquable solidité à l’extérieur et à son caractère esthétique. De même, la matière d’une plaque funéraire s’il s’agit du granit, permet  d’avoir diverses formes (livre, cœur, sculpture, forme géométrique, avec des motifs créatifs). 

Les plaques peuvent aussi être réalisées avec d’autres matériaux comme :

·        Le marbre, aussi élégant qu’onéreux ;

·        Le métal, solide, mais exigeant en matière d’entretien ;

·        La pierre, un classique en la matière ;

·        Le plexiglas et le PVC, pour une plaque pas trop robuste ;

·        La céramique ou la porcelaine, qui sont très élégantes ;

·        L’ardoise, qui garantit une sobriété profonde.

Choisir le motif adapté à la matière d’une plaque funéraire

Aujourd’hui, les créateurs, outre la matière d’une plaque funéraire, proposent de nombreux motifs classiques évoquant le deuil et des motifs sur-mesure si vous préférez. Ils peuvent être représentés sous forme de :

·        Dessins ;

·        Ornements ;

·        Papillon ;

·        Note de musique ;

·        Fleur, arbuste, arbre ;

·        Animaux ; 

·        Reproductions photographiques.

Les motifs peuvent être réalisés par marquage au laser ou par lithogravure, selon la finesse et le degré de précision requis. En ce qui concerne les couleurs, le noir l’emporte généralement comme vous pouvez le voir sur Gataka. Toutefois, vous êtes libre de choisir une autre couleur de plaque. Veillez toutefois, quelle que soit la matière d’une plaque funéraire, à rester le plus sobre possible, car un décès n’est pas un évènement heureux. 

Les inscriptions à ajouter sur une plaque funéraire

Quel que soit le motif que vous aurez choisi, une inscription permet de le compléter et de parfaire la plaque. Un petit message personnalisé avec des mots bien choisis vous permettra en effet de créer une identité visuelle et une émotion particulière.

L’inscription sur une plaque funéraire pourra donc prendre la forme d’ :

·        Un message personnel à l’endroit du défunt ;

·        Un message d’encouragement ;

·        Une citation;

·        Un court poème ;

·        Un extrait de textes religieux.

Indépendamment de la matière d’une plaque funéraire, peu importe la forme que prend l’inscription, elle n’est pas parfaite tant qu’une attention spéciale n’est pas accordée à la police ou à la calligraphie, à la couleur des lettrages (en fonction du symbolisme de chaque couleur), à l’alignement du texte (centré ou diagonal), aux nuances, etc. 

Il faut préciser, pour finir, que le type des inscriptions déterminera les dimensions de la plaque funéraire, puisque les éléments obligatoires indiqués par l’article R.2223-8 du Code général des collectivités territoriales (nom, prénom, dates de naissance et de décès) devront aussi y figurer. Par ailleurs, en dehors de la matière d’une plaque funéraire, l’entretien de la pierre tombale compte aussi.